Des territoires en liberté

Tourisme et Loisirs

Des territoires en liberté

Nature en liberté, jardins et forêts

Brion. La Roselière.
Promenade en liberté.
À Brion, c’est une roselière d’exception (amas végétaux en milieu humide) qui est l’objet de tous les soins. Comme à Saint-Maurice on y a installé des observatoires se fondant au cœur du milieu naturel. Des études y sont menées, notamment pour la réintroduction du brochet et l’approche des oiseaux protégés.

Magné. Au Parc de La Belle
Charles Trenet l’aurait chanté, il s’agit bien en effet d’un jardin extraordinaire que ce Parc de La Belle (du nom de la rivière) qui s’étend sur les deux rives d’un cours d’eau, surplombé d’une superbe maison de maître. Voulu par la Communauté de communes dont il reste la propriété, il propose au fil des promenades le potager du curé, la roseraie, l’abri de la bugée (lavage du linge en ponnes) une zone naturelle humide et ses flore et faune particulières, un labyrinthe végétal, l’ombre de frondaisons géantes… Une ferme miniature, des jeux pour les enfants, ce sont aussi ces inventions que l’on pourra mieux comprendre à l’instar du bélier hydraulique qui permettait de remplir les cuves des châteaux d’eau et que l’on doit aux frères Montgolfier. Dix hectares à flâner en toute sérénité avant, pour les plus audacieux (mais il existe aussi des modèles familiaux très accessibles) d’aller se percher pour la nuit dans des cabanes qui flirtent avec les cimes.

Parc ouvert tous les jours en juillet et août, 10h-19h; sur réservation pour les groupes, de mai à septembre; les week-ends et jours fériés, en mai, juin, septembre, 10h-18h. Cabanes : 05.49.87.80.86.

Saint Maurice. Le site des Cosses.
Espace naturel en zone humide, le site des Jardins des Cosses de Saint-Maurice La Clouère mérite une visite, que l’on soit spécialiste ou non de végétaux et animaux peu communs. Il suffit de passer les ponts, éventuellement se munir de jumelles et d’un peu de patience pour avoir peut-être la chance d’apercevoir tritons et grenouilles où l’un de ces oiseaux aux noms évocateurs, rousserole effarvate, bouscarde de Cetti, Bruant des roseaux, héron cendré… Insectes sur l’eau ou près des berges, l’attention pourra se porter (prévoir un manuel spécialisé) sur les plantes protégées, douve, fritillaire, mors de grenouille. Cheminement facilité, balisage détaillé.

Brandes
Si le territoire de la communauté de communes du Pays gencéen n’héberge pas de massifs forestiers aussi importants que d’autres zones en Vienne (Scévolles, Moulière, Vouillé, Saint-Sauvant) elle compte de nombreux domaines boisés. Encore ceux-ci, comme dans le reste du secteur sud, ont été très exploités pour la production du charbon de bois (qui servait à fondre le minerai de fer avant sa transformation en fonte). Ainsi les chênes ont peu à peu laissé place à des brandes, bruyères et ajoncs qui ont servi un temps à la confection de logements et hangars. L’un de ceux-ci a d’ailleurs été reconstitué en témoignage au lieu-dit La Brande à Vergna, village de Chantemerle.